La rue vue par la rue


Quand des SDF twittent leur quotidien

mercredi 19 mars 2014

La souffrance des écoutants du 115

"Désolé mais il n'y a pas de place !" Ce n'est pas de gaieté de coeur que les personnes du 115 éconduisent ceux et celles à la recherche d'un toit pour la nuit. Loin de là. Coralie Caumon, chargée de mission hébergement à la direction de l'Action Sociale de la Croix Rouge, explique qu'il s'agit même souvent d'une vraie souffrance. 



J-4  Cette interview, réalisée avec Patrick @kanter57640, Sans A, Tweets 2 Rue, intervient en préparation d'un livechat lundi 24 mars de 17h30 à 18h30 sur l'hébergement d'urgence avec notamment la Croix Rouge et Médecins du Monde en invités. 


"On observe qu’il y a une grosse souffrance des écoutants du 115, de dire en permanence qu'il n’y a pas de place. 

Effectivement, avec le principe de continuité de l’accueil souvent quand les places sont prises, elles sont prises pour un certain temps (...)

Le rôle du 115 est aussi de réunir l’ensemble des associations qui gèrent l’urgence ou les premiers accueils, type maraudes ou accueils de jour et de faire des instances de concertation pour savoir comment on s’organise et qui doit faire remonter les besoins au niveau de l’Etat. "

Coralie Caumon



0 commentaires:

Publier un commentaire